blogbtBetrand Tavernier, le président de l'institut Lumière, aurait-il trouvé la solution pour contrer les pirates du net en les privant d'un incontournable plus ? C'est en tout cas ce qu'il suggère au Monde en prônant un ajout livresque exclusif à l'édition des DVD. Et joindre le geste à la parole en accompagnant les quatre classiques du réalisateur anglais Michael Powell - Les Chaussons rouges, Le Narcisse noir, Colonel Blimp, 49e Parallèle - qu'édite l'Institut Lumiere (voir blog du 3/04/06), d'un livret relié avec un texte original qu'il signe, d'extraits des Mémoires de Michael Powell, et de témoignages. "Je n'ai jamais piraté un film car je crois à l'objet, et je tiens à ce que les jeunes générations ritualisent la consommation du DVD" plaide l'auteur de l'Horloger de Saint-Paul.  "Si un éditeur propose un bel objet, il peut donner le goût de l'acheter. Dans un monde de la dématérialisation, il est important de réhabiliter l'objet"